Solidago caesia – Verge d’or bleuâtre – Wreath Goldenrod

Introduction 2014. Cette plante indigène de l’est de l’Amérique du Nord et du Québec est méconnue. Rustique (zone 4), la verge d’or bleuâtre (Solidago caesia) a des tiges feuillées, de 40 à 90 cm de hauteur et porte, à la mi septembre, de petits capitules au coeur et aux rayons jaunes groupées à l’aisselle des feuilles supérieures. Le botaniste Marie-Victorin signalait dans son magistral ouvrage, La Flore Laurentienne : «Intéressante à cultiver dans un jardin rocaille, parce que c’est l’une des dernières verges d’or à fleurir et que, jusqu’en novembre, ses tiges délicates mettent de l’or vif dans les endroits semi-ombragés. Séparée, par la culture, des autres verges d’or qui la compriment dans la nature, cette espèce est d’une grande beauté». Elle pousse en situation ensoleillée ou mi ombragée, dans un sol ordinaire, riche en matière organique et bien drainé. Ses fleurs attirent les insectes butineurs et son feuillage est boudé par les chevreuils.

UGS : 14-248 Catégorie:

Généralités – Le genre Solidago compte une centaine d’espèces de plantes herbacées vivaces que l’on appelle populairement des verges d’or; elles sont toutes originaires de l’Amérique du Nord. Ces espèces fleurissent entre le début d’août et le début d’octobre. Les petits capitules, aux rayons jaunes, sont groupées, selon les espèces, en panicules, racèmes ou corymbes. Leurs inflorescences généreuses et la couleur vive de celles-ci sont d’un bel effet au jardin.

Culture – Les verges d’or poussent dans un sol pauvre à riche, caillouteux ou sablonneux, préférablement frais et bien drainé en situation ensoleillée; elles tolèrent une ombre très légère.

Hauteur

,

Espacement

Couleur

Floraison

,

Sol

, ,

Caractéristiques

, , ,

Zone(s)

, ,

Exposition

,