Chrysanthème des prés

« Nulle plante de l’Ancien Monde ne s’est plus complètement naturalisée que la marguerite, qui couvre nos champs l’été et donne la note dominante au paysage. » Cette observation du Frère Marie-Victorin reste vraie, car la marguerite colonise toujours les prairies, les friches, le bord des chemins et les talus de la province.

La hauteur des plants varie entre 30 et 80 cm et tous connaissent ses fleurs blanches à cœur jaune or que l’on effeuille durant les mois d’été.

On connaît toutefois moins ses propriétés médicinales qui s’apparentent à celles de la camomille. Toute la plante, mais plus spécialement les fleurs, possède des vertus antitussive, diurétique, tonique, emménagogue, diaphorétique et antispasmodique.

En cuisine

Malgré leur texture un peu coriace, les jeunes feuilles sont appréciées en salade pour leur goût légèrement balsamique. On peut aussi en mettre dans les potages ou dans les plats de légumes sautés.

Les jeunes boutons floraux une fois marinés sont un bon substitut au câpre. Ils sont très appréciés des épicuriens.

La jeune tige garnie de boutons de fleurs peut aussi être hachée et ajoutée aux salades, cuite à la vapeur ou incorporée à une omelette.

Hauteur

Espacement

Exposition

Floraison

Couleur

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Chrysanthème des prés”

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × 1 =